Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 20:24
potiron.jpgDans mes jeunes années, j'officiais dans une famille à Grenoble. Ils avaient deux petites filles, Clémence et Agathe, dont je m'occupais. Et  je faisais la cuisine.  C'était une famille formidable, je me sentais chez moi, puisqu'en plus j'habitais chez eux. Nous faisions souvent la cuisine ensemble avec Florence, quand elle en avait le temps, et elle m'a appris une recette qui m'a fait aimer le potiron tout de suite :  elle l'appelait la "courge Bocuse", mais je ne sais pas si elle appartient vraiment au grand chef. C'est une belle recette d'hiver.

Pour 4 personnes :
- 1  kg de potiron (celui que vous voulez)
- environ 20 croûtons maison
- un petit pot de crème
- 4 gousses d'ail
- sel, poivre

Préchauffez votre four à 180°. Pelez et découpez votre potiron en gros cubes. Mettre ces cubes à l'autocuiseur pendant 10 minutes environ. Pendant ce temps, faites revenir les croûtons dans un peu de beurre. Préparez la crème délayée dans un peu de lait, les gousses d'ail écrasées, le sel et le poivre. Une fois  le potiron cuit, le mettre dans un plat à four, glissez les croûtons entre les morceaux de courge, et ajouter votre mélange crème. Mettre au four environ 15 minutes.

Waouh! c'est trop bon!
A faire le soir d'Halloween dans une citrouille...ça fait son effet!
Repost 0
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 20:10
chste.jpgCe n'est pas chose facile pour moi que de livrer mes sentiments. La cuisine a toujours été pour moi la façon la plus simple d'exprimer mon amour, mon amitié. Mais en mots, wahouh ça c'est dur! Pour preuve, cela fait 10 fois que je recommence ce petit billet... La confiance en soi c'est du boulot à plein temps!  Si je ne les exprime pas ces fichus sentiments c'est tout simplement par peur de ne pas être aimée en retour. Ça y est je l'ai dit!
C'est l'histoire d'une marmite avec de l'amour dedans...
Avec Thierry et Chantal, à leur époque rouennaise nous avons partagé des  moments inoubliables. Quasi quotidiennement. De gin-to en gin-to, on se faisait aussi de succulents repas. On partageait surtout l'amitié.  De Montpellier à Perpignan, nous nous sommes retrouvés en chemin... et une marmite est née : la marmite du pêcheur de Chantal et Steph! et elle revêt pour moi une signification très symbolique. Je crois bien qu'à ma grande amie, je ne lui ai jamais dit que je l'aimais et que je suis super fière de notre douceur de la mer, concoctée à l'ombre d'un parasol, sur la côte méditérranéenne.
C'est une recette merveilleuse, pleine de subtilité, de générosité, de joie, d'amitié, de convivialité et surtout le sens du partage. Un peu de toi Chantal... un peu de moi...
La recette pour 6 personnes :
- 1 branche de céleri
- 2 ou 3 poireaux
- 4 carottes
- 1 oignon
- 2 aux
- 1 oeuf
- crème
- coriandre fraîche
- 4 c à c de fumet de poisson
- 500g de calamar
- 500g de crevettes
- 500g de moules
- 400 g de poisson (cabillaud ou saumon ou autre)
- du vin blanc
ET SURTOUT un bon aïoli qu'il ne faut pas oublier dans le frigo! (1 mayonnaise maison avec 3 aux)
Vous faites cuire vos moules dans un peu d'eau et 2 verres de vin blanc, avec les feuilles du céleri et le vert du poireau que vous aurez préalablement émincés.
Ensuite, vous retirez les moules et leur accompagnement, et vous rajoutez 1 bol de fumet de poisson. Laissez mijoter pendant 10 minutes.
Pendant ce temps, vous coupez les légumes en petits dés.
Vous mettez l'ail écrasé dans la poële et vous rajoutez les légumes et le calamar. Vous laissez tout ce petit monde réduire et vous ajoutez du sel et du poivre. Pour finir, vous pouvez rajouter éventuellement un peu de vin.
Au moment de servir :
Amenez le bouillon à ébullition et retirez-le du feu. Vous ajoutez le jaune d'oeuf, la coriandre et la crème. Vous ajoutez votre poisson. Vous éteignez le feu dessous : cela va continuer à cuire et la cuisson sera alors parfaite.
Vous servez cette marmite tout simplement avec du riz et vous passez un moment extraordinaire, et surtout on oublie pas l'aïoli!
Essayer c'est l'adopter!
 
Repost 0
Published by Steph - dans Poissons
commenter cet article
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 16:52
mangezmoi-2.jpgNon ce n'est pas une proposition, juste le titre d'un excellent bouquin d'Agnès Desarthe. C'est l'histoire de Myriam, un peu perdue dans la vie, avec des bleux plein le coeur, excellente cuisinière, qui décide d'ouvrir un restaurant. Sans méthodes, elle achète ses produits au supermarché du coin, fait des prix hallucinants à ses deux premières clientes, qui ont eu la saine audace de rentrer dans son resto... Sauf  que, contre toute attente, son petit resto va devenir l'endroit incontournable des gens du quartier, et que grace à ça, elle va se redécouvrir, s'aimer, rencontrer des gens formidables, et enfin retrouver le fruit de ses entrailles... je ne vous en dis pas plus...
Lisez-le : ça parle simplement d'amour.
Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 16:35
Rillettes-de-sardines.JPGJ'ai toujours de la chance avec mes voisins. Ils sont toujours gentils, accueillants et plein d'égard pour moi. Notre voisine donc, qui fait une grande production de tomates dans son jardin, nous fait régulièrement bénéficier des bienfaits de leur nature épanouie. Un soir, alors que j'étais seule, et enfermée à double tour, la sonnette a résonné. J'ouvre, je n'ouvre pas, grave question... comme je n'ai pas froid aux yeux,  j'ai ouvert, et j'ai aperçu une petite mamie toute jolie, qui me dit être la maman de la voisine (la tomate, enfin non la  productrice, je veux dire!) , et dans ce si joli accent d'ici, m'avoue avoir fait une sardinade (on en mange autant qu'on peut), mais là que vraiment il y en a trop et que si je voulais bien les prendre, ça lui ferait plaisir. Bon, à la vue des 3  kilos, au bas mot, qui s'offrait à moi, j'ai eu peur... Qu'est ce que je vais en faire? Et  puis, je suis bien élevée moi, alors je lui dis, bah non gardez-les! mais je peux en avoir tant que j'en veux mon petit! Donc je les ai prises...
Elles étaient belles, fraîches à souhait, la queue en l'air, comme si elles sortaient de l'eau. J'ai fait comme ma petite mamie a dit, je les ai congelées.
Et puis un jour, sentant la fin de mon mini congélateur si je ne faisais pas quelque chose, j'ai sorti mes  sardines, et j'ai fait de la rillette. Visiblement assez appréciée. Le problème, c'est que je devrais en apporter à la voisine, mais que je n'ose pas : imaginez qu'elle ne la trouve pas bonne...
Bon si vous voulez la recette... éventuellement je peux vous la donner...
Repost 0
Published by Steph - dans Apéritifs
commenter cet article
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 16:14
roquette.jpgAutant rendre à César ce qui appartient à César. C'était  "ma salade de roquette", alors qu'en fait, caché au tréfond de ma mémoire, j'avais oublié que c'était Raph qui me l'avait inspirée. Bon,  a recette diffère un peu de la mienne, mais la sienne est meilleure, cela va sans dire!
Vous prenez une belle salade de roquette, vous y ajouter des petits morceaux de tomates sêchées, des copeaux de parmesan, du jambon cru (de la coppa version Raph), vous y ajouter un peu d'huile d'olives, du vinaigre, du sel, du poivre, et c'est prêt. Très honnêtement, je trouve que c'est la meilleure salade, si j'exclus la salade thaï, qui est à mon avis aussi une pure merveille.
Associée au tatin d'aubergines, moi je vous dis, vous allez passer un bon moment...
Je suis aussi preneuse de vos recettes, histoire d'enrichir mon blog!
Bienvenue à tous les épicuriens, les bons vivants, les rabelaisiens et les simples gourmands.
Repost 0
Published by Steph - dans Entrées
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 22:09
7490.jpgUne recette toute simple, spéciale dédicace pour la classe de primaire de Seyssins, et aussi pour Raph, si un jour il daigne passer par là...
Faire degorger les tranches de 2 aubergines (assez grosses) dans du sel pendant 30 minutes. Pendant ce temps faire revenir 3 échalotes émincées dans un peu d'huile, ainsi que 4 tomates que vous aurez préalablement épépinées (à cause du jus). Réserver. Faire dorer les tranches d'aubergines dans un peu d'huile d'olives. Dans le fond d'un plat à tarte, parsemer un peu de sucre. Poser les tranches d'aubergines, et ensuite le mélange tomates-échalotes. Saler et poivrer. Un peu d'herbes de provence. Pour finir, déposer la pâte brisée, et enfourner. Laisser cuire à 180 environ 20 minutes. Le secret c'est que le fond doit légèrement caramélisé, comme une tarte tatin. Avec une petite salade de roquette... vous serez conquis!
Voilà Sophie : nous avons gagné une nuit à Lans en Vercors, j'en suis super heureuse! Cette journée de retrouvailles a été super... Merci encore pour ton accueil.

Repost 0
Published by Steph - dans Tartes
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 12:19
La Vallée d'Auge est par excellence le pays de la pomme et du calvados. calva.jpg
Ce qui nous offre une large gamme de recettes à déguster. Associés à d'autres produits, c'est un délice. L'escalope Vallée d'Auge est une des recettes phare présente à mon répertoire! à consommer avec modération si vous ne voulez pas être emplis de remords au lendemain d'une pantagruélique escalopade.
Pour 4 personnes :
- 4 escalopes de veau ou de dinde ou de poulet
- 1 camembert (à choisir bien fait presque coulant,
votre camembert doit être excellent)
- 1 petit pot de crème (pas de crème légère : c'est moins savoureux)
- calva pour le flambage
Faire revenir les escalopes à la poële dans un peu d'huile. Flamber avec un peu de calva (l'équivalent d'un verre à liqueur). Laisser un peu évaporer le jus de calva. Découper le camembert en tranches et le déposer sur l'escalope (4 tranches par escalope). Laisser fondre légèrement et ajouter la crème. Laisser mijoter à feu moyen pendant 15 minutes (la couleur doit être un peu brune mais pas trop) et mettre dans un plat au four. Laisser dorer 10 minutes. Et c'est prêt!
Vous pouvez rajouter des pommes ou des champignons, mais cette recette se suffit à elle-même, et pour cause!
Repost 0
Published by Steph - dans Viandes
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 16:12
buis.jpgEn même temps que Laurent, j'ai rencontré il y a bien longtemps  maintenant, la famille Birot. Laurent est originaire de Grenoble et eux aussi. Grands amis des parents  de Laurent depuis une éternité. Maurice est aussi le parrain de Laurent. Ils sont nés le même jour! Je les ai aimé tout de suite : chaleureux et accueillants, ils furent pendant mes années grenobloises ma deuxième famille. Avec Dodo, nous avons partagé  des soirées gastronomiques et des fous rires, avec ses parents des moments de douce amitié qui restent pour moi inoubliables. Il y avait les deux garçons Romu et Steph qui étaient mariés et que je voyais moins souvent. Mais pour moi la famille Birot c'est un tout, une unité. Steph est atteint de la SLA, une maladie qui amenuise au fil du temps son organisme. Mais Steph reste le beau garçon souriant et charmeur que nous avons toujours connu. Aujourd'hui je voulais lui laisser ce petit message d'amour à travers mon blog, et remercier Pilou pour le beau travail qu'elle accomplit chaque jour sur le site qui est dédié à Steph. Steph est toujours là, et si notre amour peut le maintenir en vie, ce sera là l'essentiel.
Je voulais également adresser tout mon amour à toute cette famille, si chère à mon coeur.

http://stef-notreange.skyrock.com/


Dans l'Antiquité, doublement consacré aux divinités du monde infernal et à la déesse-mère Cybèle, le buis symbolisait à la fois l'immortalité et la persévérance, en raison de la dureté de son bois et de la persistance de son feuillage. Les rameaux bénits symbolisaient l'espérance et la stabilité, tout en veillant sur la famille jusqu'à l'année suivante.
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 12:41
Non pas que ce changement de  décor  révèle un quelconque déséquilibre d'ordre psychologique, mais plutôt l'idée qu'un blog doit être attrayant, aux couleurs chatoyantes, sans surcharger l'oeil de détails inutiles. Le contenu compte autant que la forme sinon plus. J'aime la couleur mais j'aime aussi la lisibilité, et s'adapter au design du moment c'est aussi une forme d'avancée... Si vous aviez des remarques, n'hésitez pas...
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 21:27
C'est une des recettes favorites de ma grand-mère. Une recette simple. Quand j'étais enfant, mes grands-parents habitaient en appartement, en banlieue. Mon grand-père était mécanicien chez Air France. Ils vivaient dans un immeuble très cosmopolite, et quand on arrivait les odeurs de cuisine étaient très diverses! et chez ma grand-mère ça sentait la lotte à l'américaine...La lotte c'était le must . Ma grand-mère avait travaillé sur les marchés avec ma maman et le choix des produits c'était son affaire. Rentrer dans sa cuisine c'était un paradis. Les soeurs s'asseyaient autour de la table de la cuisine et ça papotait dur! on parlait de la famille, d'ici, et de celle qui était au pays, loin là-bas en Normandie. Et elle préparait sa lotte en même temps. Du beurre pour faire revenir la lotte. Réserver. Faire dorer l'ail, les échalotes, et ajouter les tomates, le vin blanc, le sel et le poivre. Faire bulliner doucement. Et ajouter la lotte dans la sauce. Le petit plus : un bouquet de persil. Elle en mettait partout!
C'est drôle, l'odeur restait longtemps dans l'appartement. J'aimais la humer encore et encore, et j'espérais que la prochaine fois, elle n'aurait pas idée de nous faire des salsifis, parce que je déteste ça...
Repost 0
Published by Steph - dans Poissons
commenter cet article

Présentation

  • : Fleur de thym
  • Fleur de thym
  • : Plus qu'une passion, un art de vivre. La cuisine est pour moi un deuxième souffle. Envie de partager, que dure ce moment de convivialité. Ma cuisine tout simplement.
  • Contact

Publicité


Recherche

Combien de gourmands?