Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 12:33
P3260087.JPGJe vous présente notre maison où désormais nous profitons d'un temps clément, et où la cuisine se décline sur d'autres tons et d'autres couleurs. Un pied de tomates est déjà en pleine ascension et nous étudions l'aménagement d'une partie de notre jardin actuellement en friche : citronnier, agapanthes, pivoines, bruyères, rubdekias et potager devraient bientôt y voir le jour. Arums et oiseaux de paradis s'y ébattent déjà et c'est un enchantement.
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 13:12
roseraie3.jpgIl y a de cela quelques années, la maman de Laurent, grande joueuse devant l'éternel, a gagné un week-end gastronomique à Lyon.  Elle nous l'a offert. Laurent m'a fait la surprise jusqu'au bout. Nous sommes arrivés  en 2cv et il m'a déposé devant la Cour des Loges! Magnifique et mythique hôtel de Lyon. Sauna, piscine, frigo bar à volonté, et une architecture à couper les souffle. Et pour le dîner nous sommes allés chez Pierre Orsi...
Nous étions dans l'un des plus grands restaurants de Lyon, et très franchement nous ne le savions pas. La table était magnifique, l'accueil charmant. Et nous avons savouré des délices. Mon plus beau souvenir reste les ravioles de foie gras au porto. Le vin était divin. Nous avons passé un moment magique. Nous avons rejoint la Cour des Loges et nous avons pris un bain dans une baignoire de reine. Le lendemain, le rêve a continué pour le déjeuner, où nous sommes rentrés chez Pierre Orsi comme des habitués! quel bonheur!des mets encore plus délicieux à chaque nouveau plat. Nous étions jeunes : on se prenait un peu pour des stars!!!
A la sortie du restaurant, nous avons repris notre 2 cv et notre vie. Le carrosse est redevenu citrouille et la princesse est redevenue une fille comme les autres. Mais le prince charmant est resté et la route est belle.
http://www.pierreorsi.com/
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 12:34
olives.jpgMichel est un grand amateur de vins, et passer une soirée avec lui, c'est la promesse de boire de merveilleux nectars. Mais c'est aussi un très bon cuisinier. Il nous a fait découvrir une recette bien sympathique pour l'apéritif :
Vous mixez 1 grosse boîte de thon avec quelques filets de sardines revenues au préalable dans un peu d'huile d'olives, 2 ou 3 échalotes, 15 olives noires, 6 petits suisses, un filet de citron et de l'aneth. Quand le tout est mixé, vous rajoutez un demi poivron et une tomate coupés en minuscules petits dés. Vous mélangez bien le tout avec sel et poivre. Et ensuite vous trempez des petits morceaux de pain dans ce délice. Une variante : thon, saumon fumé, crevettes. Avec un Pernand Vergelesse, c'est divin!!!!
Repost 0
Published by Steph - dans Apéritifs
commenter cet article
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 16:59
Reunion01.jpgLe rougail saucisses fait partie de mes recettes préférées! Plat typique de la Réunion, il offre au palais une multitude de saveurs bien relevées. Bon évidemment il faut aimer la saucisse, et ça ce n'est un secret pour personne : j'adore ça! pour un gourmet comme moi, et bien oui je le confesse, je suis fan de hot dog! chacun ses défauts...
La recette la voici (pour 4 personnes) :
- 4 saucisses fumées
- 1 morceau de gingembre frais
- 4 oignons
- 6 tomates bien mûres
- 5 gousses d'ail
- curcuma
Dans une sauteuse, faire revenir les saucisses découpées en rondelles, jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Les retirer de la sauteuse et jeter la graisse. Dans la sauteuse, mettre un peu d'huile, ajouter les oignons émincés. Les laisser fondre. Ajouter les lamelles de gingembre, l'ail écrasé. Le mieux est de passer ces deux ingrédients au pilon. Laisser revenir quelques instants et ajouter 1 cuillère à café de curcuma. Mélanger bien le tout et ajouter les tomates coupées en dés. Laisser mijoter 15 minutes et ajouter les saucisses et une pointe de piments. Laisser mijoter 30 minutes.
Servir avec du riz basmati et un petit rougail de tomates.
Les Réunionnais aiment bien accompagnés leur carry d'un peu de haricots : pois du cap généralement mais n'importe quel haricot sec fait l'affaire. Dans votre rougail, vous pouvez aussi ajouter de la cive.
La base du carry réunionnais est toujours la même : tomates, oignons, gingembre, ail, curcuma, piment. Mais selon la viande ou le poisson, c'est toujours une saveur différente!
Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 20:14
capucine.jpgVous saviez que la capucine ça se mange? A croquer ou en salade, c'est délicieux et léger...
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 19:41
Miel-AOC-de-Corse1.jpgJe suis particulièrement sensible à la cuisine sucrée salée, les voyages nous ont permis de découvrir des saveurs exquises, mais la cuisine française dans ce domaine est plutôt bien lotie.
Le jarret de veau confit au miel en est un exemple. En plus cette recette est normande, du chef Régis Lecomte de l'auberge du Dauphin au Breuil-en-Auge. Une recette de chef simple à réaliser, et puis en plus on peut y mettre sa petite touche perso.
Pour 4 personnes, il faut :
- 4 morceaux de jarret de veau type osso bucco
- 1 carotte
- 1 oignon
- 1 bouquet garni
- 2 clous de girofle
- 4 gousse d'ail en chemise
- 4 dl de cidre brut
- 4 dl de fond de veau
- huile
- 80g de miel (j'en mets moins mais c'est à votre convenance)
- vinaigre de cidre
-125 g de beurre
- coriandre fraîche
- nuoc man
- sel et poivre
La préparation du jarret
Dans une sauteuse, faire colorer les jarrets de chaque côté. Ajouter et faire suer l'oignon et la carotte coupée en petits dés (je n'aime pas bien la carotte moi alors je n'en mets pas mais je suis difficile!), ensuite l'ail, les clous de girofle et le bouquet garni.
Déglacer avec le cidre, puis le fond de veau dilué dans de l'eau. Saler et laisser mijoter une heure à couvert.
Passé ce temps, égoutter la viande et passer le jus de cuisson que vous réseverez pour la sauce.
La sauce
Dans une casserole, cuire le miel jusqu'au caramel. Déglacer avec le vinaigre de cidre puis ajouter le jus de cuisson ainsi que le beurre (personnellement je trouve que cela fait beaucoup de beurre mais encore une fois c'est à vous de juger). Laisser réduire jusqu'à obtenir une consistance sirupeuse. Terminer en ajoutant le nuoc man et la coriandre hâchée.
Voilà, il ne vous reste plus qu'à dresser le jarret sur une assiette et de le napper de sauce.
Essayez, vous m'en direz des nouvelles!
Repost 0
Published by Steph - dans Viandes
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 16:58
Je fus dans mon jeune temps une inconditionnelle de chocolat. Ma maman elle voulait pas que l'on mange trop de sucreries, ce n'était pas bon pour les dents, alors j'avoue que j'en mangeais en cachette. J'ai été baby-sitter dès 13 ans, ce qui me conférait un petit argent de poche non négligeable pour satisfaire ma gourmandise. En fait j'ai commencé à faire la cuisine en faisant des gâteaux, au chocolat bien sûr. Finalement, je crois que j'en ai trop mangé du chocolat, et j'ai arrêté de faire des gâteaux. Sauf deux : la tarte au chocolat et le bouchon au chocolat. La tarte au chocolat c'est pour les amis, je n'en mange pas. Il y en a qui disent qu'ils n'aiment pas mais qui la claque en 5 minutes (si Sev voit ce que je veux dire), et puis il y a les autres qui ne se cachent pas de l'aimer, comme Isa et Sophinette. Alors voilà, je vais donner ma recette, parce que maintenant que je suis très très loin, vous n'en mangez pas souvent.
Pour le bouchon au chocolat, je vous raconterais plus tard, parce ça c'est moins facile à faire pour 12 (ben oui nous on aime bien les grandes tablées), donc plus intime, donc pas souvent.
Allez on y va :
200 g de chocolat
50 g de beurre
50 g de sucre
2 cuillères à soupe de crème fraîche
2 jaunes d'oeuf
1 pâte brisée maison c'est meilleur
Vous étalez la pâte dans un plat. Vous la piquez et vous la faîtes cuire seule environ 5 minutes. Pendant ce temps, vous faîtes fondre le chocolat et le beurre dans une casserole sans remuer au début
. Vous rajouter la crème, le sucre, puis les jaunes. Vous mélangez bien le tout et vous versez sur la pâte. Laissez cuire pas plus de 5 mn. Vous pouvChocolat-divers-300dpi.jpgez rajouter des noisettes, Séverine rajoute des framboises c'est très bon aussi.
C'est pas difficile, d'accord c'est très calorique, mais manger ou maigrir, il faut choisir...
Repost 0
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 20:29
2006125135131babette-1-05122006.jpgJe n'ai pas la télé, certes, mais j'adore le cinéma.  Et le cinéma, quand il parle de cuisine, j'adore!
Le Festin de Babette, je l'ai vu plusieurs fois.  Je m'achèterais un jour peut-être le dvd. Et  à chaque fois, je suis ébahie, transportée, passionnée, ... enfin vous avez compris. Il y a des films que j'adore, mais celui-ci,  il est à part, il est au fond de moi.
Je vous raconte l'histoire : Babette arrive dans un village désolé du Danemark. Elle se met au service de deux soeurs célibataires. Vie sans joie, au service de Dieu. Babette prépare chaque jour le même repas : du poisson. Sans artifices. Mais sa façon de préparer ce plat quotidien a quelque chose de magique. Derrière cette vie morose, il y a des douleurs enfouies, des amours non consommés pour les deux soeurs qui ont choisi de se consacrer à Dieu. Un jour, Babette gagne à la loterie : beaucoup d'argent. Elle décide d'offrir un repas  aux habitants du village (il est petit). Et là, je vous le dis, j'en ai les larmes aux yeux...
Mais pas n'importe quel repas : un festin. Elle fait venir des denrées par la mer. Prépare une table majestueuse. Les scènes dans la cuisine me font mourir... de plaisir. Cailles en sarcophages (avec du foie gras), soupe de tortue... les convives en sont  médusés. Ils se révèlent, sourient, mangent avec délectation. Et l'un des convives, un général je crois, dit que la dernière fois qu'il a éprouvé un si divin plaisir culinaire, c'était en France, à la table  d'une cuisinière hors du commun. Cette cuisinière c'est Babette.  Elle a fui la Commune (nous sommes en 1870), où elle a perdu son  fils et son mari. Voilà. Après ce repas, Babette n'a plus rien, plus d'argent, mais il lui reste cette infini plaisir du don de soi, de cette convivialité tout à coup révélé. D'avoir pu une dernière fois délivrer sa passion. Pour moi, c'est un acte d'amou
r.
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 19:57
100-0990.jpgMoi j'aime bien quand on me raconte ce que l'on a mangé au resto. Je me dis, il y a peut-être un truc à glaner. 
Mon beau-père, pour des raisons professionnelles, mange beaucoup au resto. Un jour, il me raconte qu'il avait mangé un délicieux déjeuner avec comme plat principal : un poulet grand-mère. Lardons, champignons, oignons. C'est devenu ma recette fétiche pendant des années. En fait c'était mon plat. Je n'avais pas de chez moi à l'époque, enfin si, mais ça c'est trop long à raconter.En fait, je faisais à dîner pour des amis, chez eux. Capito? 
Je n'ai pas fait cette recette depuis, non pas que je n'ai plus d'amis, mais je suis passée à autre chose.  J'avais envie de vous faire partager cette petite recette toute simple :
Découper votre poulet, sans omettre de retirer le surplus de peau. Dans une sauteuse, faîtes revenir les morceaux avec sel et poivre, jusqu'à ce qu'il soit doré. Faîtes flamber les morceaux avec un petit peu de calva (ça c'est le plus : inspiration Dédé). Ajouter les oignons finement émincés. Les laisser fondre avec le poulet. Ajouter ensuite les lardons. Laisser dorer le tout, et ensuite ajouter les champignons. Laisser mijoter 30 minutes environ. Le tout doit être doré sans trop de sauce.
Ce plat est à servir avec des pommes de terre rissolées,  comme dirait ma mère : "tu vois pas idée d'aller servir du poulet avec des pâtes!"
Buon appetito!
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 15:18
Désormais vous pouvez vous inscrire à ma newsletter en toute simplicité : c'est pourquoi j'ai changé d'hébergeur. Pour ce faire, entrez votre adresse mail et tapez sur ok, dans la colonne en bas à gauche.

A bientôt!
Repost 0
Published by Steph
commenter cet article

Présentation

  • : Fleur de thym
  • Fleur de thym
  • : Plus qu'une passion, un art de vivre. La cuisine est pour moi un deuxième souffle. Envie de partager, que dure ce moment de convivialité. Ma cuisine tout simplement.
  • Contact

Publicité


Recherche

Combien de gourmands?