Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 20:55
Rien à vous mettre sous la dent... Une petite tarte au Beaufort se prépare mais on verra ça plus tard... Je voulais en outre vous montrer une bien belle exposition que j'ai vu à Courchevel en plein air. Entre neige et soleil. Un vrai bonheur! Des oeuvres de Dali au pied des pistes... Je n'ai pas vu Alice au pays des merveilles parce que je ne suis pas allée skier, mais il parait que c'est merveilleux...
dali1
dali3.jpgdali2.jpg
Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 22:18

Une recette c'est un bout de vie. C'est un peu de soi. Un jour comme les autres c'est un velouté de potiron, un jour de fête c'est les plus grosses gambas que l'on puisse trouver!
C'était donc jour de fête... eh oui! trouver un emploi pour moi ça se fête dignement! surtout quand on a attendu un petit peu beaucoup! et que l'on imagine toutes les choses délicieuses qu'on se permettra de s'offrir ce jour-là! Moi c'est les gambas géantes (à défaut de langouste!). Donc je me suis mise en quête des plus grosses bestioles que je puisse trouver! Et dans ces moments-là, telle une transe, il faut que je trouve absolument, quitte à faire tous les magasins!
Oh my God! elles étaient parfaites!
J'imaginais cette recette sans tambour ni trompette, juste un trait d'élégance. Juste le goût du crustacé. Juste une pointe relevée. Quelques topinambours pour accompagner délicatement ces princesses.
Ce fut sobre. Ce fut bon. Et finalement ça s'est terminé sur une touche presque japonaise... Simple en somme.
Ingrédients pour 2 heureux :
- 6 ÉNORMES gambas
- 3 belles gousses d'ail
- 3 belles cuillères à soupe de sauce teryaki (dans tout magasin chinois qui se respecte)
- 1 belle cuillère à café de gingembre
- 1 càs d'huile de sésame
- 1 càs de sauce soja
- 1
càs de nuoc man
- 1
càs de sauce d'huitre
- 3 ou 4 topinamabours épluchés et émincés
Action :
Préparer les gambas. Couper la tête (les garder pour une petite sauce éventuelle). Ouvrir la (le?) gamba dans le sens de la longueur, assez profondément, mais ne pas la séparer en deux. L'aplatir sur la planche. On voit bien, en le retournant, le petit filin noir ou gris (autrement c'est bourk!) qu'il faut bien sûr délicatement retirer. Les gambas sont désormais bien à plat.
Dans une jatte, mettre l'ail écrasé, la sauce teryaki, le gingembre, l'huile de sésame, le soja, le nuoc man, la sauce d'huitre. Bien mélanger.
Retourner les gambas sur le côté chair et, avec un pinceau, incorporer la marinade, généreusement. Les garder au frais au moins 3 heures en remuant de temps en temps pour qu'elles s'imbibent bien de la marinade.
Préchauffer le four à 220°.
Dans une poële, faire revenir les émincés de topinambour à sec. Les retourner vivement et ajouter un filet d'eau. Couvrir quelques minutes. Les topinambours doivent être tendres à la pointe du couteau. Une fois refroidis, les couper en mirepois et les arroser d'un filet d'huile d'olive. Bien mélanger avec un peu de sel et de poivre.Mettre cette préparation en ramequin pour donner la forme.
Mettre les gambas sur une grille de four côté chair. Au pinceau, récupérer le fonds de marinade et le déposer sur les gambas. Les enfourner pour 10 minutes.

Quelques minutes avant la fin de cuisson des gambas, enfourner les ramequins de topinambours.
Sur une assiette de présentation, disposer les gambas et le ramequin de topinambours à votre envie.
Ouf! c'est fini! Vous pouvez déguster!
Nous les avons accompagnées d'un excellent Côte Rotie 1999 (eh oui! moi j'aime bien le rouge avec les crustacés!) : merci à Pat et Maurice!




Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:54
Le salon Saveurs des Plaisirs Gourmands se déroulera le vendredi 4 et le samedi 5 décembre 2009 à l'espace Champeret à Paris. Laissez-vous surprendre par la diversité des terroirs de France. Partez à la découverte de produits originaux, et faites-vous surprendre par leurs terroirs.
Vous pouvez gagner des places au salon en cliquant sur la bannière ci-dessous.
Pour dégustez ces parcours gourmands, rendez-vous sur le stand de Keldélice : hall A - allée G , le vendredi 4 et le samedi 5 décembre à partir de 18H30 à l'espace Champeret.

Keldelice.com
Repost 0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 20:38
Si vous ne connaissez pas le Marais Poitevin, je vous invite à le découvrir! Ce paradis naturel de verdure, ses voies d'eau, en font un lien privilégié pour passer des vacances.
En bref allez-y!
Et si toutefois vous aviez besoin d'un hébergement, je vous invite à découvrir le Cèdre Bleu, une chambre d'hôtes chaleureuse situé au coeur du Marais Poitevin :
http://lecedrebleu.over-blog.fr/
Vous retrouverez toutes les informations nécessaires sur le blog.
Bonne soirée à tous!

Repost 0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 12:52
-pices.jpgLa Tunisie va nous ouvrir ses bras dès demain.
Quelques jours d'aventure et de saveurs nouvelles.
De quoi, je l'espère, vous conter des merveilles.
Passez de bons moments et à très bientôt!
Repost 0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 16:50
2671w300h300_Saumon_Fume_Ecosse_Label_Rouge_Filet_Entier_Tranche_Peau.jpgComme nous allions fêter le jour de l'an à Montpellier, et que chacun devait apporter quelque chose de bon, j'avais décidé de confectionner des timbales de Rémy, avec un petit plus : du saumon fumé. Mon amie Chantal voyait bien une version verrine de la dite recette. Ma timbale s'est donc transformée en verrine de courgettes-aubergines, avec un petit décor au saumon fumé!
J'ai donc fait revenir mes courgettes avec de l'ail, du sel, du poivre, un gros oignon, et des herbes de provence. Au gré de mon inspiration, je pense que j'ai ajouté un peu de curry. Une fois cuites, presque écrasées, je les ai laissé refroidir. J'ai renouvelé l'opération avec l'aubergine, et j'y ai ajouté des tomates. J'ai ensuite mixé chaque légume séparément. Ce fut ensuite une opération à 4 mains, puisque mon tendre m'a rejoint pour s'occuper de l'aspect esthétique. Dans une verrine, sur le pourtour, nous avons  glissé une lamelle de saumon fumé.  Nous avons ensuite déposé une couche de mousse de courgettes, un demi chèvre frais (voir la timbale de Rémy), une couche de mousse d'aubergines. Pour terminer, j'avais confectionné un petit rougail de tomates  au basilic et à l'ail, que nous avons déposé sur le dessus de la verrine.
Contre toute attente, avec les délices que chacun avait apporté, nos verrines ont remporté un vif succès! Toute occupée à me délecter de foie gras, de pains surprise, de saumon, d'huitres, et de toutes les merveilles qui ornaient le buffet, j'en ai oublié de goûter ma recette.... et surtout de prendre une photo!
Repost 0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 20:29
jambonananas.jpgVoilà ce que c'est de prendre du retard : on en oublie souvent l'essentiel!
Je ne vous ai donc pas parlé du jambon de Noël que nous avons concocté avec ma maman. J'avais acheté, en prévision d'une grande tablée, un jambon. Cru j'entends, mais vraiment cru, pas comme le Serrano ou le Bayonne. Nous nous sommes lancées dans cette aventure délicieuse avec un jambon de 7 kilos!
J'aurais bien aimé le préparer comme les Antillais, si savoureusement (ce ne doit pas être dans le dictionnaire mais bon...) épicé, mais c'est tout un art.
Nous lui avons préparé une petite marinade à base de piment, de curry, de toutes les épices que nous avions sous la main (les épices chez moi occupent un placard entier!) et nous l'avons laissé cuire quelques heures à feu doux, au four. Ma maman avait réaliser une figure géométrique sur la couenne, de sorte qu'une fois cuit, il avait l'apparence d'un gros ananas. Après 3 à 4 heures de cuisson, nous l'avons recouvert de tranches d'ananas et remis à caraméliser au four. Ma foi, ce fut une recette bien sympathique qui a agrémenté un nombre non négligeable de nos repas... Nous avions également concocté une petite sauce à l'ananas bien appréciée de nos convives...
C'était juste quelques jours avant Noël, avant de se lancer dans la réalisation des petites tomates d'amour, des petits bonbons de chèvre et de pistache, de la marmite du pêcheur...
La mère et la fille aux fourneaux... quel souvenir... j'en suis encore émue...
Vivement la prochaine fois...
Repost 0
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 19:29
m-f_e_grimoire.jpgJe ne suis pas venue ici depuis longtemps. Mais vous savez, Proust (à qui bien sûr je ne peux me comparer) disait que l'écriture pour lui, lui demandait tous les efforts du monde, même si elle était son essence de vie. J'ai envie de vous dire plein de choses, mais je ne sais pas vraiment par où commencer. Sans compter, qu'entre deux, il faudra que je fasse dorer mon rôti de veau, le passer au four, et préparer la sauce aux cèpes qui l'accompagnera. Mes petits pois et mes navets frais, tout juste cueillis au marché, sont déjà prêts, mais comme d'habitude, nous ne dinerons pas tôt...
J'ai 36 ans depuis hier... et puisqu'il n'est jamais facile d'avancer en âge, je nous avais concocté un petit menu en amoureux pour l'occasion, histoire d'adoucir la sortie de l'âge tendre!
Pour commencer, une petite salade de roquette, de mangue et de coeurs de canard, avec une petite vinaigrette au thym. Les coeurs de canard, je les avais acheté crus, et je les avais fait mijoter deux heures avec thym, laurier, romarin, sel et poivre, dans la graisse de canard. C'était une réelle réussite : en toute modestie...
Je suis une inconditionnelle des produits de la mer (en bon mélange normand/breton!), et je me suis fait plaisir en achetant 2 tourteaux bien vivants, qui ont ravi notre palais. Moi qui croyais ne jamais trouver de crustacés vivants dans le sud de la France!!!
Un petit cabecou pour continuer, parce que j'en avais une envie folle, presque irrésistible : je pense qu'Eliette, ma chère Eliette, adorable Eliette, tu comprendras avec humour mon petit clin d'oeil!
Et pour finir un petit moelleux au chocolat sur crème anglaise.
Très honnêtement, nous ne sommes pas arrivés au fromage : notre estomac avait besoin d'un peu de repos. Mais moi j'aime bien les anniversaires qui se prolongent sur deux jours!
Donc ce soir, c'est rôti de veau aux cèpes, cabecou et moelleux!
Voilà pour les nouveautés, mais il faut que je vous parle encore du cappuccino de champignons que nous avons dégusté à Noël; de la transformation de ma timbale de Rémy en verrine pour l'an nouveau, avec en prime du saumon; des délices d'Eliette; de mes tuiles au parmesan, et de diverses petites trouvailles plus délicieuses les unes que les autres; que je vous montre le cadre en mosaïque qui m'honore dans ma cuisine, conçu par ma belle-maman préférée.
Pour l'heure, je vais aller préparer mon dîner, mais ne partez pas... je reviens demain!
Repost 0

Présentation

  • : Fleur de thym
  • Fleur de thym
  • : Plus qu'une passion, un art de vivre. La cuisine est pour moi un deuxième souffle. Envie de partager, que dure ce moment de convivialité. Ma cuisine tout simplement.
  • Contact

Publicité


Recherche

Combien de gourmands?