Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:04
La terrine de lapin c'est un petit goût d'enfance. Une de mes grande-tantes, qui était bretonne, la faisait à merveille. Chaque fois que nous allions la voir, j'espérais qu'elle ouvrirait ces petits pots à l'odeur si enivrante. Une belle tranche de pain de campagne et mes papilles ronronnaient de plaisir (bah oui moi j'ai un chat dans la gorge!). Dieu que c'était bon!!! A-t-elle su ma douce Marianne que je les aimais tant ses terrines? Je ne sais pas, je ne sais plus. Ce souvenir gourmand ne m'a jamais quitté. A 15 ans, je me suis lancée dans cette confection longue et délicieuse à la fois. 
Un petit lapin m'a fait de l'oeil et voilà les vieux souvenirs qui remontent à la surface!
Petit clin d'oeil à ma maman qui adore ma terrine de lapin mais qui, je dois dire, n'a pas eu l'occasion d'y goûter depuis longtemps! (et qui n'est pas forcément très objective parce qu'elle dit que tout ce que je fais c'est bon!)
Et un petit clin d'oeil aussi à ma Dodo qui a passé, il y a quelques années de cela, une nuit presque blanche à en confectionner avec moi!
Je n'ai pas retrouvé ma recette alors j'ai emprunté celle d'Isa qui la tient de son grand-père.
Je me suis abstenue de vous présenter le déroulement de la recette en images pour des raisons esthétiques. Je ne voudrais pas vous dégoûter avec un étalage de gorge de porc ou de hachis de viande! En plus vu que mes talents en matière de photo sont très limités...
Oui oui je sais! j'arrête de bavarder et je vous livre la recette. Très honnêtement la terrine de lapin ce n'est pas compliqué, c'est le lapin qui est long à désosser.
Ingrédients
- Désossé j'ai obtenu de mon petit lapin 750g de chair, foie compris.
- 500g environ de gorge de porc (pas si facile à trouver, à commander chez le boucher au besoin)
- 2 oignons émincés
- 1/2 tête d'ail épluchée
- 11g de sel
- poivre
- 1 bouquet de persil (mais ne garder que les feuilles)
- 100 ml de vin blanc sec
- thym
- 2 ou 3 feuilles de laurier
Action
Faire revenir les oignons dans un peu de beurre jusqu'à ce qu'il soit légèrement dorés (étape indispensable selon Isa, pour éviter d'en manger toute la journée, du pâté je veux dire!)
Couper la viande en lanières (prélever quelques lanières de lapin et de foie pour la couche du milieu).
Dans le mixeur, hacher les viandes, les oignons, l'ail et le persil en les intercalant. Mettre le hachis dans un grand saladier. Ajouter le sel, le poivre, le thym et le vin blanc. Mélanger bien.
Dans une terrine, faire une première couche de ce hachis, déposer ensuite les lanières de lapin et de foie, et enfin mettre le reste de la préparation en la bombant sur le dessus. Ajouter les feuilles de laurier.
Couvrir la terrine et cuire à 180° au four (préchauffer avant) pendant 1 heure. Enlever le couvercle et poursuivre la cuisson 1 heure toujours à la même température.
Sortir la terrine du four et la laisser complètement refroidir avant de la mettre au frigo.
Petite tomates séchées, confit d'échalotes ou tout simplement cornichons (oh c'est pas bon ça! biourk!) et petits oignons blancs (hummmm) accompagneront agréablement cette petite terrine.
C'est Love Love qui va être content!
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 15:52
Comme dirait ma maman, j'adore "herboriser". Une petite balade dans la campagne, en forêt, et j'adore ramasser tout ce qui peut agrémenter mes petits plats. Du thym, du romarin, des champignons, du laurier, du fenouil sauvage...et parfois du crottin de cheval! (je sais ce n'est pas une plante!)... en bref je m'amuse comme une petite folle!
Mes deux grands-mères s'adonnaient déjà à cette joyeuse activité : l'une pour repiquer ou embaumer ses plats, et l'autre, parait-il pour faire des tisanes magiques! J'ai donc de qui tenir! Quand j'étais encore dans le ventre de ma maman, on m'appelait "la petit marchande de 4 saisons"...
Les aromatiques ont donc une place de choix dans mon jardin, et j'hésite parfois à les consommer : j'aime bien les voir s'épanouir dans leur univers. Un petit bouquet garni, un petit pistou, c'est tellement agréable de pouvoir fabriquer soi-même ses petites douceurs. Je suis aussi fascinée par leurs propriétés médicinales. Prenons le thym par exemple. On dit qu'il possède des propriétés antiseptiques et qu'il entrait dans la composition de désinfectants. Une cuillère de feuilles fraîches suffit pour faire un pot de tisane qui soulagera l'asthme, la bronchite et la sinusite. Avec du miel, le thym est excellent contre les maux de gorge.
J'ai trouvé une petite recette sur le web qui permet de lutter contre les affections hivernales : porter l'eau à ébullition, éteindre, laisser infuser une cuillère à café de thym et une cuillère à café d'échinacée  (sorte de grandes marguerites roses qui se trouvent séchées en magasin bio) pour 2 tasses pendant dix minutes. Boire 3 tasses par jour avec un peu de miel.
La petite recette du jour, toute simple.


 
Repost 0

Présentation

  • : Fleur de thym
  • Fleur de thym
  • : Plus qu'une passion, un art de vivre. La cuisine est pour moi un deuxième souffle. Envie de partager, que dure ce moment de convivialité. Ma cuisine tout simplement.
  • Contact

Publicité


Recherche

Combien de gourmands?