Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:42
Déguster quelques petits bouchons à la nuit tombée sur le Barachois, croquer des petits samoussas en regardant Nicoletta chanter (sisssi!!!), déguster un carry poulet qui déchire...ah quelle était belle cette île de la Réunion!!! Et ces fruits qui poussaient dans le jardin : pamplemousses, mangues, coeurs de boeuf...waouh! les souvenirs!!!
Ce soir j'avais prévu de faire une fondue chinoise. Et puis j'ai découvert dans mon congélateur des feuilles pour faire des raviolis. Des petits bouchons au combava pour Love Love (je sais ma Dodo, je sais...) hummmm...ce serait une bien belle idée ça... !!!
Je suis donc aller sur le site de Goutanou (j'adore : il y a ici toute la délicieuse cuisine réunionnaise) et j'ai fait mes petits bouchons.
J'attends Love Love qui rentre tard et mon estomac commence à franchement protester!!!! Bon en plus comme j'ai acheté des crevettes, des noix de Saint-Jacques, des calamars, de la dorade....faut bien qu'on la fasse cette fondue chinoise!!!! Ce soir c'est la grosse fiesta du bidon et sans graisse m'sieur dame!!!! parce que Love Love il faut qu'il fasse attention à sa santé... alors je redouble d'imagination pour que ce soit bon et light!
Bon évidemment j'ai encore fait des bouchons pour 50...! heureusement qu'ils ont inventé le congélateur!
Ingrédients pour 8 personnes :
- 600g de porc désossé et sans peau
- 1 cc de sel
- 1/2 cc de poivre
- 1 botte de petits oignons verts
- le zest d'un combava rapé
- le blanc d'un poireau ou deux (mais on peut faire ça avec d'autres légumes)
- un paquet de feuilles à raviolis chinois
Action :
Hacher finement la viande.
Ajouter l’assaisonnement, les oignons verts émincés finement, ainsi que le poireau.
Disposer une cuillère à soupe de farce sur chaque carré de pâte et ramener les extrémités vers le sommet de façon à obtenir une forme de bouchon.
Dans un panier vapeur , mettre une feuille de papier sulfurisé et déposer les bouchons. Faire cuire 10 minutes environ.
Une autre méthode consiste à les pocher dans une eau frémissante, jusqu'à ce que les bouchons remontent à la surface.

Bon allez je m'en mange un ou pas????!!!!....
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 19:33
Je ne sais pas chez vous mais chez nous c'est la foire au gras!!! bah oui! c'est l'occasion de faire provision de foie gras pour Noël, de petits coeurs de canard, de gésiers, de cuisses, de manchons. (crus bien sûr! pour tout ce petit monde!) pour les gourmands, et moi j'adore faire du confit et le manger aussi! et en plus ce n'est pas difficile! que demander de mieux!
Je me suis donc précipitée à la foire au gras et j'ai raflé tout ce que j'ai trouvé! sauf le foie gras!
Nous nous sommes régalés d'une petite cuisse mais le reste a été remisé dans de jolis bocaux au cas où il viendrait l'idée à quelqu'un de passer les déguster! A bon entendeur!
Les petits coeurs avec une petite salade et quelques tomates séchées, tout comme les gésiers, c'est délicieux! Et vos petites recettes personnelles aussi!
La recette qui suit est pour deux cuisses mais c'est la même chose pour les manchons et tout ce qui suit. Sauf pour les petits coeurs parce qu'ils ont tendance à rendre un peu de ... sang, donc il faut les faire en dernier.
Ingrédients pour 2 cuisses :
- 1 kg de graisse de canard
- thym
- gros sel
Action :
La veille, mettre les morceaux dans du gros sel et du thym et bien mélanger.
J'allais oublier de vous parler des grattons!!! S'il y a du gras qui dépasse des morceaux, les couper en cubes et les mettre dans la préparation. Les grattons c'est aussi bon que le reste!
Le lendemain avec un torchon, bien essuyer les morceaux pour enlever le gros sel.
Dans une marmite, mettre la graisse à fondre à feu doux. La température doit être idéalement de 70°. La graisse ne doit pas bouillir.
Mettre ensuite les morceaux de canard et laisser cuire environ 2 heures. Surveiller la cuisson pour éviter que ça bouille, non que ça bout! oh mince je ne sais plus!
Au bout de ces deux heures la chair doit se détacher facilement et être filandreuse.
Deux alternatives s'offrent à vous : soit vous les mangez dans l'heure, soit vous les mettez dans un bocal en les recouvrant de graisse de canard pour les conserver. A vous de voir...
Et si vous avez des questions : n'hésitez pas!
Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:06
Je sens que je vais encore raconter ma vie, je le sens!
Love Love adore la crème de marrons, moi non. Je n'aime pas les chataîgnes tout simplement (je sais! encore un truc que je n'aime pas!). Mais les balades en forêt, en automne, pour ramasser des champignons, et tout ce que je trouve (!) j'adore!!!!
A l'origine nous étions partis pour ramasser des cèpes et à défaut nous avons ramassé 3 kilos de chataîgnes! La crème de marrons s'imposait donc.
Bon, oui, c'est vrai, c'est du travail, mais franchement moi ça me fait plaisir de faire plaisir.
Avant de vous délivrer la recette, j'en profite pour vous parler de ma nouvelle rubrique : "la cuisine participative". Pas de blabla, je vous laisse la découvrir en cliquant ici.
Revenons à nos chataîgnes.
Pour 6 pots environ
- 1,5 kg de chataîgnes épluchées
- 1,2 kg de sucre
- un peu d'eau
- une gousse de vanille
Action
La première étape et la plus fastidieuse consiste bien sûr à éplucher les chataîgnes. C'est pour ça qu'il est important de les choisir de belle taille : c'est forcément plus facile. Dans un premier temps, il faut mettre les chataîgnes dans de l'eau bouillante environ 20 minutes. Au préalable, il faut enlever une petite partie sur le dessus de la chataîgne pour faciliter l'épluchage.
Au bout de 20 minutes (et sans vous brûler bien sûr!) épluchez les chataîgnes.
Une fois cette longuuuuuuuuuuuue étape franchie, les faire cuire 10 à 15 minutes dans une casserole d'eau. Les égoutter et les mixer.
Mettre le sucre dans un grand faitout ou dans un confiturier. Ajouter un peu d'eau, mélanger et laisser le sirop chauffer à feu vif. Ajouter la purée de chataîgnes et la gousse de vanille. Cuire à feu vif et mélanger régulièrement. La crème de marrons va foncer, s'épaissir un peu et devenir légèrement translucide : elle est prête.
La mettre en bocal à chaud, fermer et retourner le pot, et attendre le complet refroidissement.
Après une demie journée de boulot, vous obtenez enfin 6 bocaux!!!!
Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:04
La terrine de lapin c'est un petit goût d'enfance. Une de mes grande-tantes, qui était bretonne, la faisait à merveille. Chaque fois que nous allions la voir, j'espérais qu'elle ouvrirait ces petits pots à l'odeur si enivrante. Une belle tranche de pain de campagne et mes papilles ronronnaient de plaisir (bah oui moi j'ai un chat dans la gorge!). Dieu que c'était bon!!! A-t-elle su ma douce Marianne que je les aimais tant ses terrines? Je ne sais pas, je ne sais plus. Ce souvenir gourmand ne m'a jamais quitté. A 15 ans, je me suis lancée dans cette confection longue et délicieuse à la fois. 
Un petit lapin m'a fait de l'oeil et voilà les vieux souvenirs qui remontent à la surface!
Petit clin d'oeil à ma maman qui adore ma terrine de lapin mais qui, je dois dire, n'a pas eu l'occasion d'y goûter depuis longtemps! (et qui n'est pas forcément très objective parce qu'elle dit que tout ce que je fais c'est bon!)
Et un petit clin d'oeil aussi à ma Dodo qui a passé, il y a quelques années de cela, une nuit presque blanche à en confectionner avec moi!
Je n'ai pas retrouvé ma recette alors j'ai emprunté celle d'Isa qui la tient de son grand-père.
Je me suis abstenue de vous présenter le déroulement de la recette en images pour des raisons esthétiques. Je ne voudrais pas vous dégoûter avec un étalage de gorge de porc ou de hachis de viande! En plus vu que mes talents en matière de photo sont très limités...
Oui oui je sais! j'arrête de bavarder et je vous livre la recette. Très honnêtement la terrine de lapin ce n'est pas compliqué, c'est le lapin qui est long à désosser.
Ingrédients
- Désossé j'ai obtenu de mon petit lapin 750g de chair, foie compris.
- 500g environ de gorge de porc (pas si facile à trouver, à commander chez le boucher au besoin)
- 2 oignons émincés
- 1/2 tête d'ail épluchée
- 11g de sel
- poivre
- 1 bouquet de persil (mais ne garder que les feuilles)
- 100 ml de vin blanc sec
- thym
- 2 ou 3 feuilles de laurier
Action
Faire revenir les oignons dans un peu de beurre jusqu'à ce qu'il soit légèrement dorés (étape indispensable selon Isa, pour éviter d'en manger toute la journée, du pâté je veux dire!)
Couper la viande en lanières (prélever quelques lanières de lapin et de foie pour la couche du milieu).
Dans le mixeur, hacher les viandes, les oignons, l'ail et le persil en les intercalant. Mettre le hachis dans un grand saladier. Ajouter le sel, le poivre, le thym et le vin blanc. Mélanger bien.
Dans une terrine, faire une première couche de ce hachis, déposer ensuite les lanières de lapin et de foie, et enfin mettre le reste de la préparation en la bombant sur le dessus. Ajouter les feuilles de laurier.
Couvrir la terrine et cuire à 180° au four (préchauffer avant) pendant 1 heure. Enlever le couvercle et poursuivre la cuisson 1 heure toujours à la même température.
Sortir la terrine du four et la laisser complètement refroidir avant de la mettre au frigo.
Petite tomates séchées, confit d'échalotes ou tout simplement cornichons (oh c'est pas bon ça! biourk!) et petits oignons blancs (hummmm) accompagneront agréablement cette petite terrine.
C'est Love Love qui va être content!
Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:54
Le salon Saveurs des Plaisirs Gourmands se déroulera le vendredi 4 et le samedi 5 décembre 2009 à l'espace Champeret à Paris. Laissez-vous surprendre par la diversité des terroirs de France. Partez à la découverte de produits originaux, et faites-vous surprendre par leurs terroirs.
Vous pouvez gagner des places au salon en cliquant sur la bannière ci-dessous.
Pour dégustez ces parcours gourmands, rendez-vous sur le stand de Keldélice : hall A - allée G , le vendredi 4 et le samedi 5 décembre à partir de 18H30 à l'espace Champeret.

Keldelice.com
Repost 0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 19:58
C'est un fait avéré, je n'aime pas la soupe. Voilà ça c'est dit! Cependant, quand je la mange chez les autres, j'apprécie toujours énormément : la petite touche personnelle du "bon faiseur de soupe."
Alors oui j'aime bien éplucher tous mes petits légumes rapportés du marché ou de chez Mme Lopez, mais après je m'ennuie. Le tout mixé, je ressens une tristesse absolue! non sans rire! Manger MA soupe ne me procure aucun plaisir. De toute façon, on ne faisait jamais de soupe dans ma famille. Allez savoir pourquoi... Bon oui je sais il faut manger 5 légumes par jour! mais quand même...!!!
Mais finalement j'ai compris pourquoi je n'aimais pas la soupe, un jour d'expérience enrichissante autour de champignons, herbes aromatiques, poireaux, épinards sans féculents : je n'aime pas la pomme de terre dans le breuvage! c'est aussi simple que ça!
Depuis ça va mieux, beaucoup mieux!!!! à moi les veloutés de champignons, d'asperges, de mélanges divers.... mais sans pomme de terre!
J'adore le potiron sous toutes ses formes (erreur génétique je pense, puisque dans ma familia proxima ils n'aiment pas ça). Bon certes il restait de la soupe chinoise (ça, ça me transporte!!!!), mais j'avais envie de la cuisiner ma courge! Et pourquoi pas en velouté???!!!
Alors à ce moment très précis, j'ai dit à Love Love : "tu y mettrais quoi avec le potiron, je veux dire un truc original?" (dixit!). Il a répondu : "Du citron ou quelque chose dans le genre, du combava peut-être, ou de l'orange tiens!". Et là je sais pourquoi c'est mon Love Love, parce j'avais pensé à la même chose! l'amour quoi!...
Bon, je sens que vous commencez à vous ennuyer, donc je vous donne ma petite recette, sans prétention, mais qu'elle était bonne quand même!!!
Ingrédient pour 2 personnes (la familia est pas grande je sais!) :
- environ 900g de potiron
- 1 joli bouquet de persil
- sel
- un peu de piment d'espelette
- bouillon de légumes bio (très important!)
- le jus d'une demie orange
- 1 bel oignon
Action
Personnellement, j'ai  mis mon potiron coupé en gros cubes 15 minutes à la vapeur. Ensuite je l'ai bien égoutté. J'ai fait revenir mon oignon émincé dans un peu d'huile (parfumée de mes tomates séchées : ail, laurier, et tutti quanti). J'ai rajouté le potiron, ai remué un peu. J'ai ensuite mis environ 2 cuillères à café de bouillon bio (ça change la vie ça!), j'ai remué encore, ai ajouté un peu de sel, du piment d'espelette, et enfin un un bon verre d'eau. J'ai ensuite mixé le tout que j'ai remis à chauffer environ 5 minutes. J'ai ajouté le jus d'orange juste avant de servir.
Je l'ai terminé ce midi avec un petit morceau de tarte poireaux-jambon-gorgonzola, et franchement ... je me suis régalée! La prochaine fois je crois que je rajouterais un peu de sésame  (genre du gomasio par exemple) et de la coriandre, histoire de varier les plaisirs.
Alors n'hésitez pas à me faire part de vos petites recettes, je suis preneuse!
J'aime la soupe. C'est dit.
Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 13:49
Choisir le premier jour de grand froid pour tailler sa haie de tuyas relève de la folie douce! si en plus le vent s'y met cela vire quasi au cauchemar, et en plus si vous avez des petits bras, vous pouvez être sûr que vous n'en avez plus le lendemain...ni de mains d'ailleurs!!!! J'ai donc sorti la grande échelle (genre celle qui est bien accrochée dans le garage, qui mesure 10 mètres et que vous vous demandez comment vous avez fait pour la sortir avec vos muscles de moineau!) pour monter à l'assaut de ce monstre végétal. Finalement je l'ai rentrée : trop inconfortable. 30 minutes pour la raccrocher alors que la porte du garage vous tombe dessus! Finalement en équilibre sur une table (bah oui l'escabeau n'était pas assez haut : le monstre mesure 3 mètres et moi 1,62 c'est dire!!!!), j'en suis venue à bout...! (bon oui c'est vrai en 2 jours...) Sans compter les affreux sushis que j'ai avalé le midi, mon corps fut mis à rude épreuve.
Il me fallait absolument me requinquer avec un bon petit plat! En haut de mon arbre (non je ne vivais pas heureuse!), je me suis mis à rêver à un petit boeuf aux oignons. Quelques poivrons du jardin pourraient l'agrémenter agréablement...et quelques raviolis de Shangaï parce que j'adore ça.
Ingrédients pour 2 personnes :
- 1 gros oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 beau poivron vert
- 2 c à s d'huile de sésame
- 1 c à s de sauce d'huitre
- 1 c à c de curry
- 2 c à s de sauce soja
- 2 c à s de nuoc mam
- 5g de gingembre
- un peu de sauce teryaki
- 200g de filet de boeuf
- quelques feuilles de coriandre hachées (on en trouve désormais au rayon surgelé)
Action
Pour commencer, il faut préparer la marinade.Dans un grand bol, mélangez l'ail écrasé, la sauce d'huitre, l'huile de sésame, le curry, la sauce soja, le nuoc mam, le gingembre et la sauce teryaki. Bien mélanger. Coupez ensuite le boeuf en très fines lanières. Ajoutez le boeuf à la marinade et mélangez bien le tout. Laissez reposer quelques heures au réfrigérateur (2 ou 3 heures ce n'est pas mal, plus c'est encore mieux).
Faites chauffer une poële avec un peu d'huile. Jetez-y l'oignon finement émincé. Laissez fondre. Ajoutez votre poivron lui aussi finement émincé. Faites sauter quelques minutes. Retirez. Faites sautez la viande quelques minutes et ajoutez le mélange poivrons-oignons. J'ai ajouté quelques gouttes de vinaigre de riz à la fin pour que ça donne un petit peu plus de jus. Laissez cuire quelques minutes et servez avec un peu de coriandre sur le dessus.
A déguster avec du riz ou des nouilles de riz.


Mon estomac était heureux (et il l'avait bien mérité!) et celui de mon Love Love aussi! il l'a même fini au petit déjeuner mon petit sauté de boeuf!

Conclusion : il n'y pas de mal à se faire du bien!



Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:29
Mon tendre s'envolant pour deux semaines à Nouméa, j'avais envie de lui faire un petit plat typique. J'ai donc farfouillé dans l'antre de Cuisine Métisse, et j'ai rêvé devant cette délicieuse recette.
Fallait-il encore trouver la bête! Mais rien ne m'arrête!
Quelques heures plus tard me voilà nez à nez avec un mâle de presque 2 kilos! Imaginez les pinces! L'extase!
Le plus dur finalement c'est de le couper en deux vivant! Il y en a un qui est parti se cacher, de peur que cette pauvre bête ne se mette à hurler, on ne sait jamais!
Ce fut un pur moment de délice! Toutes ces épices! hummm!
Je vous en livre donc le déroulement.

Ingrédients :

- 1 crabe ou 2 selon la taille

- 1 oignon

- 2 gousses d'ail écrasée

- 1 bâton de citronnelle

- 1 combava

- graines de coriandre

- 2 cuillère à soupe de poudre de curry

- 1 boîte de lait de coco

- eau chaude


Préparer le crabe :

- Le mettre sur le dos sur une planche solide. Retirer la petite languette.
- Avec un hachoir, le couper en deux.
- Rincer un peu la carapace et casser un peu les pinces


Deuxième étape :

- Dans un grand faitout, faire sauter l'oignon, l'ail, les graines de coriandre écrasées, un bâton de citronnelle, un morceau de zeste de combava.
- Verser la boîte de lait de coco, et compléter avec un peu d'eau tiède
- Bien assaisonner de sel, de poivre et de curry en poudre
- Ajouter les demi-crabes et laisser mijoter sur feu moyen 30 minutes à couvert.

Je ne fais sans doute pas aussi bien que Véro de Cuisine Métisse, qui est originaire de Nouvelle-Calédonie, mais je me suis bien régalée! Alors merci à elle!
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 15:52
Comme dirait ma maman, j'adore "herboriser". Une petite balade dans la campagne, en forêt, et j'adore ramasser tout ce qui peut agrémenter mes petits plats. Du thym, du romarin, des champignons, du laurier, du fenouil sauvage...et parfois du crottin de cheval! (je sais ce n'est pas une plante!)... en bref je m'amuse comme une petite folle!
Mes deux grands-mères s'adonnaient déjà à cette joyeuse activité : l'une pour repiquer ou embaumer ses plats, et l'autre, parait-il pour faire des tisanes magiques! J'ai donc de qui tenir! Quand j'étais encore dans le ventre de ma maman, on m'appelait "la petit marchande de 4 saisons"...
Les aromatiques ont donc une place de choix dans mon jardin, et j'hésite parfois à les consommer : j'aime bien les voir s'épanouir dans leur univers. Un petit bouquet garni, un petit pistou, c'est tellement agréable de pouvoir fabriquer soi-même ses petites douceurs. Je suis aussi fascinée par leurs propriétés médicinales. Prenons le thym par exemple. On dit qu'il possède des propriétés antiseptiques et qu'il entrait dans la composition de désinfectants. Une cuillère de feuilles fraîches suffit pour faire un pot de tisane qui soulagera l'asthme, la bronchite et la sinusite. Avec du miel, le thym est excellent contre les maux de gorge.
J'ai trouvé une petite recette sur le web qui permet de lutter contre les affections hivernales : porter l'eau à ébullition, éteindre, laisser infuser une cuillère à café de thym et une cuillère à café d'échinacée  (sorte de grandes marguerites roses qui se trouvent séchées en magasin bio) pour 2 tasses pendant dix minutes. Boire 3 tasses par jour avec un peu de miel.
La petite recette du jour, toute simple.


 
Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 20:12
Ce soir, c'est décidé,  je fais des samoussas accompagnés d'une petite salade verte! Moi tous ces petits croques en bouche ça me fait saliver! bouchons, nems, bouchées vapeur... ah lala que du bonheur!
Avant tout il faut se procurer des carrés de pâte chez le chinois. Mon paquet se dénomme "tyj spring roll pastry"! en plus les samoussas sont représentés dessus. J'en ai toujours dans le congélateur de ces petites choses-là au cas où!
Je vous donne les ingrédients à titre approximatif :
- 1 oignon moyen
- 400g de viande rouge (j'ai de la viande à fondue dans mon frigo) mais vous pouvez les faire au thon, au poulet, au porc...
- 1 cc de curcuma
- 1 cc de gingembre
- 1 cc de cumin
- sel poivre
- des petits pois (ça c'est mon choix personnel donc facultatif)
- une 1/2 pomme de terre cuite (encore facultatif mais ça aide à maintenir la farce)
- un peu de cive si vous en avez
Dans votre mixeur vous mettez la viande, l'oignon, les épices, le sel (c'est vous qui voyez moi je suis une vraie chèvre!), le poivre, la pomme de terre. Mixez le tout, mais pas trop longtemps pour ne pas obtenir une bouillie. Ajoutez les petits pois à la farce et mélangez le tout.
Pour le pliage, je vous propose la technique en images de Christian Antou du site Goutanou. Son site, consacré à la cuisine réunionnaise, est un de mes préférés.
Ensuite dans un petit bain de friture, faites revenir chaque face quelques minutes.
Et voilà le travail!
Bon appétit!
Repost 0

Présentation

  • : Fleur de thym
  • Fleur de thym
  • : Plus qu'une passion, un art de vivre. La cuisine est pour moi un deuxième souffle. Envie de partager, que dure ce moment de convivialité. Ma cuisine tout simplement.
  • Contact

Publicité


Recherche

Combien de gourmands?